Procès relatif aux annulations chez Ryanair est proche

Vendredi, notre avocat défendra les intérêts des passagers qui ont été victimes des annulations massives chez Ryanair en automne dernier. Qu'en est-il de cette affaire ? Nous faisons le point...

Annulations chez Ryanair

A l'automne 2017, la compagnie aérienne irlandaise Ryanair a annoncé qu'elle annulerait jusqu'à 2000 vols en septembre et octobre. Ces annulations résultaient d'un conflit social au sein de la compagnie aérienne à bas coût au sujet des salaires et des vacances des pilotes.

Ces annulations massives chez Ryanair étaient sans précédent dans le secteur de l'aviation, ainsi qu'une gifle pour des milliers de passagers. De nombreux passagers n'étaient pas au courant de leurs droits et, qui plus est, Ryanair ne leur a pas vraiment facilité la tâche de les apprendre.

Afin d'empêcher les passagers de réclamer une compensation pour leurs désagréments, Ryanair a tout d'abord donné plusieurs motifs pour ces annulations, allant de « conditions météorologiques défavorables » aux « problèmes de personnel hors de leur contrôle ». En utilisant des formulations créatives, la compagnie aérienne à bas coût a essayé de faire croire qu'il avait été question de circonstances exceptionnelles et qu'elle ne pouvait donc être tenue pour responsable.

Heureusement, cette désinformation n'a pas échappé à l'attention de notre équipe ! Nous avons immédiatement pris les mesures nécessaires pour informer les victimes de leur droit à une indemnisation.

Première série d’assignations à comparaître

A l'automne 2017, de nombreux passagers belges se sont tournés vers Happy Flights pour les aider à réclamer leur indemnisation. Cependant, suite à la mise en demeure par Happy Flights, Ryanair a malheureusement refusé de verser les indemnités dues dans de nombreux cas.

Partant de la maxime « chose promise, chose due », nous mettons tout en œuvre pour défendre chaque demande d'indemnisation qui nous parvient. À la fin de l'année dernière, Happy Flights a donc décidé d'assigner à comparaître la compagnie aérienne irlandaise.

Lors d'une « première vague », 98 assignations à comparaître ont été délivrées au nom de 375 passagers. Toutes les assignations concernaient la même demande : le paiement de l'indemnisation à laquelle ces passagers ont droit à la suite de l'annulation de leur vol. Les assignations que nous avons annoncées en janvier, s'élevaient déjà à un montant de 108.425 €.

Regrouper les créances

En tant qu'intermédiaire, Happy Flights fonctionne selon le principe de la cession de créance. Dans ce cas, la réclamation n'est plus une affaire entre une personne privée (le passager) et une organisation (la compagnie aérienne), mais entre deux sociétés (Happy Flights et Ryanair).

Le principe de la cession de créance nous permet de regrouper différentes créances pour un même vol. Entre septembre 2017 et janvier 2018, un grand nombre de réclamations ont été faites auprès de Happy Flights pour des vols Ryanair annulés au départ de ou arrivant à Charleroi. Les réclamations pour lesquelles Ryanair a refusé de payer l'indemnisation prévue, ont été regroupées par vol sous forme de 98 assignations à comparaître, qui seront défendues ce vendredi.

La suite

Après l'audience d'introduction du 26 février 2018, les différents dossiers seront soumis au tribunal de commerce Hainaut, division Charleroi, vendredi prochain. Lors de cette audience, notre avocat défendra les intérêts de pas moins de 375 victimes.

Au cours de cette audience, le tribunal évaluera toutes les pièces déposées par les deux parties et donnera à Happy Flights et à Ryanair l'occasion de défendre leur point de vue.

Les assignations à comparaître de la « première vague » susmentionnée ne concernent que les vols à destination et en provenance de Charleroi. Dans une prochaine phase, une « deuxième vague » d'assignations à comparaître sera introduite pour les vols à destination et en provenance d'autres aéroports, tels que Brussels Airport/Zaventem.

Les procédures judiciaires peuvent parfois prendre beaucoup de temps. C'est pourquoi, chez Happy Flights, nous sommes heureux que l'audience de plaidoiries aura lieu avant le début des vacances judiciaires.

Nous espérons donc pouvoir donner plus d'informations sur le déroulement du procès dans un proche avenir !

 

Happy Flights legal
Britt Buseyne